Et voilà un tout petit livre de fini !!

bon courageet voilà cette semaine ce que j'ai lu. Il se lit très vite car il n'est pas épais !

C'est un livre intéressant, sur certaines expressions françaises pessimistes et qui ont la capacité d'influer sur le moral de la population environnante.

"bon courage", "c'était mieux avant", "vivement la retraite", "petit", ...

Je ne suis pas forcément d'accord sur tout ce qu'il dit mais je le vois et le ressens au quotidien...

En effet, proscrire le "bon courage" et plutot souhaiter une bonne journée à quelqu'un, ça apporte plus souvent le sourire. Le "bon courage", on a l'impression que notre interlocuteur va au "bagne" ou "en exil"... Je ne sais pas vous, mais "bon courage", c'est assez rare que je le souhaite à quelqu'un. Par contre une "bonne journée", c'est important !

Il faut garder le sourire et rester ouvert aux autres. Hum... Pas facile en ce moment, mais c'est justement dans des périodes comme celle là qu'on doit pouvoir sourire et être accueillant envers nos clients et touristes. Pour leur donner envie de revenir ici ...

Donner envie aux autres de se projeter dans l'avenir et non de rester bloquer à penser au passé. Un rêve difficile à atteindre. Personnellement, je rêve de pouvoir donner cette impulsion dans l'entreprise qui m'a embauchée. Car il y a un grand écart de perception entre les salariés sur les machines qui pour certains représentent la 5ème génération !! et la direction qui doit avoir une vision mondiale avec des clients aux US... Alors comment amener les uns à accepter les changements... et les autres à donner un discours local alors que leur terrain de jeu est le monde... ???

Autre point où je suis d'accord avec l'auteur : l'attachement français des réformes et des acquis. En france, on veut des réformes sur des choses qui ne nous impactent pas vraiment au quotidien (sauf peut être les impots), mais en même temps revenir sur les acquis est quasi-impossibles. Revenir en arrière sur les 35H, sur certains "privilèges" de certaines conventions... ça c'est hors de question.  On a un petit coté "schizo", je trouve... Et avec tout ça les textes de nos politiques : dont le code du travail qui s'épaissit comme les autres codes français d'ailleurs... on enlève pas ce qui ne sert pas (on sait jamais...) et on en rajoute une couche dans la complexité... et derrière nos politiques doivent faire des décrets spécifiques pour expliquer tel article ou telle décision !?

Bref un livre rapide et qui apporte des infos de bons sens.

Mais sommes nous prets à les suivre ? Surtout pour affronter le marché mondial ? Pour revenir au top niveau ? Et l'humain dans tout ça, sera-t-il plus heureux ? Je n'ai pas la réponse...